Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Conférences > Conférence à la Bibliothèque Schoelcher (Fort-de-France, Martinique), 17 (...)

Conférence à la Bibliothèque Schoelcher (Fort-de-France, Martinique), 17 janvier 2014

Le texte de la conférence

Présentation faite par Edouard De Lépine, historien, acteur et témoin de l’histoire politique martiniquaise.

La saison culturelle 2014 s’est ouverte pour moi à la Bibliothèque Schoelcher où j’ai donné ma conférence, "Cahier d’un retour au pays natal ou l’odyssée d’une prise de conscience", le 17 janvier.

A ceux qui pensent que l’Année Césaire s’est achevée en 2013, je réponds qu’ils se trompent.

L’Année Césaire a commencé en 2013 ! Et elle continue en 2014 !

Ainsi, la présence d’un nombreux public à la Bibliothèque Schoelcher le 17 janvier m’amène à ce constat : l’intérêt pour l’oeuvre de Césaire demeure et n’a nullement disparu. Bien au contraire.

Pour ma part, j’interprète les choses ainsi : en 2013, le public a découvert ou redécouvert l’homme et l’oeuvre ; il a entendu, il en a vu beaucoup et il a été sensible à tout cela. Aujourd’hui, le travail commencé doit être approfondi et consolidé. En 2014, il convient donc de confirmer ce qui a été initié.

Certes, toutes les manifestations du Centenaire n’ont pas été d’une égale qualité. Césaire est la source de toutes sortes de créations, d’interprétations et de lectures. Il a été aussi le prétexte d’opérations relevant de la manipulation. Quoi qu’il en soit, je vois bien qu’il existe, à la Martinique et ailleurs, un public en quête de vérité et de clés pour comprendre cette oeuvre dont il sent - parfois encore confusément - qu’elle est puissante et importante.

Ainsi donc, l’entreprise de diffusion et d’explicitation par moi engagée - et par d’autres, je pense à mon ami Edouard De Lépine qui publiera prochainement les tomes 2 et 3 des Ecrits politiques d’Aimé Césaire (Nouvelles Editions Jean-Michel Place) - se poursuit sans relâche, car après 2013, il est moins que jamais question d’oublier.

À voir aussi